ACTUS
A la Une

Voici les personnalités du monde les plus suivies sur Facebook pendant la pandémie de coronavirus

De nombreux dirigeants dans le monde ont vu le nombre de leurs abonnés sur les réseaux sociaux augmenter de façon exponentielle en mars 2020, alors même que les citoyens sont à la recherche de guide et de conduite à tenir pendant la pandémie de coronavirus, selon le dernier classement 2020 « World Leaders on Facebook » de la grande agence internationale de communication BCW (Burson Cohn & Wolfe).

Au cours du mois de mars, les 721 pages des dirigeants dans le monde, qui ont été choisies et analysées dans l’étude, qui fait partie de la série Twiplomacy, ont enregistré un accroissement de 13 millions de nouvelles mentions « j’aime » sur leurs pages, soit une augmentation de 3,7 %, ce qui représente presque la moitié de la croissance dont ces pages ont bénéficié dans l’ensemble au cours des 12 derniers mois. En particulier, les pages du premier ministre italien Giuseppe Conte et celles des gouvernements autrichien, estonien et italien ont plus que doublé pour le compte du mois de mars 2020.

Le Directeur de l’Innovation, Chad Latz, a déclaré : « L’augmentation significative du nombre d’abonnés sur les profils des dirigeants dans le monde sur Facebook est le résultat logique de deux facteurs principaux que sont : la quête de réponses des populations sur les questions liées aux coronavirus et sur la politique définitive de leur pays en matière de gestion de la pandémie, mais aussi le fait que des études montrent que le temps passé en ligne a généralement augmenté dans certains cas jusqu’à 36% et de plus de 20% sur Facebook.

Le premier ministre indien Narendra Modi demeure toujours le dirigeant mondial le plus populaire sur Facebook, avec plus de 44,7 millions de vues sur sa page personnelle et 13,7 millions de vues sur sa page officielle de premier ministre indien, qui occupe quant à elle la quatrième position. Le président américain Donald Trump est le deuxième leader mondial le plus populaire sur Facebook, avec plus de 26 millions de vues et la reine Rania de Jordanie vient en troisième position avec 16,8 millions de vues, bien qu’elle ait enregistré une légère baisse au cours des 12 derniers mois.

Pour la première fois, l’étude, qui en est à sa quatrième année, a intégré la portée réelle par post pour chacune des pages Facebook des dirigeants mondiaux, définie comme une prédiction du nombre de vues réelles qu’un influenceur obtient par post plutôt de se concentrer sur le nombre de ses abonnés. Le premier ministre indien Narendra Modi touche en moyenne 1,7 million de ses fans, ce qui représente seulement 3,8 % de sa communauté sur Facebook. Le président du Brésil atteint en moyenne 956 000 de ses 10 millions de fans et le président américain Donald Trump, qui en compte 26 millions, atteint 877 000 fans, soit seulement 3,3 % de son immense communauté.

Cependant, le président américain Donald Trump domine le classement du plus grand nombre d’interactions avec 309 millions de commentaires, d’appréciations et de partages sur sa page Facebook au cours des 12 derniers mois, devant le président brésilien Jair Bolsonaro avec 205 millions d’interactions. Le premier ministre indien Narendra Modi, qui a près de quatre fois plus de vues, n’occupe que la troisième place avec un total de 84 millions d’interactions au cours des 12 derniers mois.

L’étude analyse l’activité de 721 pages Facebook de chefs d’État et de gouvernement, ainsi que de ministres des affaires étrangères, soit 29 de plus que dans l’étude de 2019, en utilisant les données agrégées de l’outil CrowdTangle de Facebook. Au 1er mars 2020, les pages ont eu un total combiné de 362 millions de vues et ont publié 435 256 posts au cours des 12 derniers mois, ce qui a permis de recueillir un total de 1,383 milliard d’interactions (commentaires, vues et partages).

D’autres résultats clés incluent:

  • Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, est le dirigeant le plus populaire en Afrique subsaharienne avec 1,6 million de vues, devant le président rwandais Paul Kagame. Cependant, le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed Ali a fait son entrée dans le Top 10 avec 735 000 vues et il a la meilleure portée réelle, atteignant 35 % de sa communauté Facebook.

 

  • Depuis plusieurs années, la reine Rania de Jordanie est en tête de liste des dirigeants les plus populaires du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Bien qu’elle ait perdu une partie de ses vues, avec 16,8 millions de vues, elle en a deux fois plus que le président égyptien Abdel Fattah el-Sisi avec 7,6 millions de vues de pages et elle devance Son Altesse le Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-président et premier ministre des Émirats arabes unis, avec 3,8 millions de vues.

 

  • Le président brésilien Jair Bolsonaro est de loin le dirigeant le plus populaire sur Facebook en Amérique latine, avec plus de 10 millions de vues, devant le président mexicain Andrés Manuel López Obrador avec 6,4 millions de vues. Nayib Bukele, le nouveau président du Salvador, est arrivé en troisième position avec 2 229 506 de vues et un taux de croissance de 46 %.

 

  • Au 1er mars 2020, le président français Emmanuel Macron était le dirigeant européen le plus apprécié avec 2,5 millions de vues, devant le ministre italien des affaires étrangères Luigi Di Maio et le président roumain Klaus Iohannis avec respectivement 2,2 et 1,8 millions de vues sur Facebook. Cependant, le premier ministre italien Giuseppe Conte, qui a connu une croissance de 26 % au cours des douze derniers mois, devrait devenir le leader européen le plus suivi.

 

  • Pour la première fois, le ministère russe des affaires étrangères est en tête de liste des dirigeants mondiaux les plus actifs, avec une moyenne de plus de 27 messages par jour au cours des 12 derniers mois. Les gouvernements de l’Ouzbékistan et du Botswana occupent les deuxième et troisième places avec plus de 20 messages par jour.

 

À propos de l’étude

World Dirigeants on Facebook ou les Dirigeants du monde sur Facebook est la dernière recherche de BCW sur la façon dont les dirigeants mondiaux, les gouvernements et les organisations internationales communiquent via les médias sociaux. Cette recherche s’appuie sur l’étude annuelle Twiplomacy de BCW, qui en est à sa huitième année. En 2016, l’étude Twiplomacy a été étendue pour couvrir toutes les principales plateformes de médias sociaux et a massivement renforcé la réputation numérique de BCW dans le monde entier. Pour plus d’informations, visitez le site www.twiplomacy.com.

À propos de BCW

BCW (Burson Cohn & Wolfe), l’une des plus grandes agences internationales de communication globale, s’occupe de plusieurs services pour le compte de ses clients. Fondée par la fusion de Burson-Marsteller et de Cohn & Wolfe, BCW fournit des contenus créatifs numériques et basés sur des données, mais également des programmes de communication intégrés qui s’appuient sur des médias adaptés à tous les canaux, et ce pour des clients dans les secteurs du B2B, de la consommation, des entreprises, de la gestion de crise, de la RSE, de la santé, des affaires publiques et de la technologie. BCW fait partie de WPP (NYSE : WPP), une entreprise de transformation créative. Pour plus d’informations, visitez le site www.bcw-global.com.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer