Musique
A la Une

L’UNESCO lance le mouvement ResiliArt pour sensibiliser sur l’impact de COVID-19 sur le secteur de la culture

COVID-19 et les industries culturelles et créatives

La pandémie de COVID-19 a affecté le monde entier et plongé l’économie mondiale en récession. Il est estimé que la crise sanitaire actuelle aura un impact de 1 000 milliards de dollars américains sur l’économie en 2020 (CNUCED), et que 5 à 25 millions d’emplois seront éliminés, ce qui entraînera la perte de 860 à 3 400 milliards de dollars américains de revenus du travail (OIT).

La crise sanitaire actuelle entraîne également d’énormes conséquences au niveau mondial pour les secteurs créatifs. La pandémie a un impact sur toute la chaîne de valeur culturelle – création, production, distribution et accès – et affaiblit considérablement le statut professionnel, social et économique des artistes et des professionnels de la culture. Les entrepreneurs et les petites et moyennes entreprises, qui n’ont souvent pas les ressources nécessaires pour répondre à une urgence de cette ampleur, sont particulièrement vulnérables.

Les travailleurs indépendants et les travailleurs à temps partiel qui constituent une grande partie de la main d’œuvre du secteur créatif ont un accès aux mécanismes de protection sociale conventionnels limité ou inexistant. Les mesures de confinement prises sur tous les continents ont également un impact direct sur la capacité du secteur à créer et distribuer de nouvelles expressions artistiques et de nouveaux contenus culturels au-delà de l’environnement numérique, réduisant ainsi la diversité des expressions culturelles dans le monde.

Par ailleurs, ces mesures limitent sévèrement la capacité du public à accéder aux biens et services culturels. Pour les groupes vulnérables qui souffrent déjà d’un accès moindre à la technologie, notamment les femmes et les peuples autochtones, le « fossé numérique » exacerbe d’autant plus leur difficulté à accéder à la culture. Ainsi, cette période de crise est porteuse d’un risque d’accentuation des inégalités dans l’accès à la culture et à la diversité des expressions culturelles. Malgré tout, l’art est résilient.

De nombreux artistes et professionnels de la culture ont imaginé des solutions innovantes et créatives, souvent en utilisant des outils numériques afin de continuer leurs activités et communiquer avec le public. La musique, le chant et la danse permettent aux individus de s’exprimer et de maintenir des liens sociaux malgré les mesures limitant les déplacements ou confinant les individus à leur domicile. Cette période extraordinaire a également démontré le rôle central que joue la culture dans le renforcement de la résilience et de la cohésion sociale.

La crise du COVID-19 a causé des perturbations inédites touchant tous les aspects de la vie culturelle ainsi que les moyens de subsistance des professionnels de la culture. Elle a également révélé et amplifié la volatilité préexistante des industries créatives. La crise actuelle doit mener à une prise de conscience s’accompagnant de nouveaux efforts pour accroître la résilience et la durabilité du secteur culturel tout en soulignant l’universalité et le pouvoir de la créativité.

Quelques chiffres : – Il est estimé que les pertes de revenus dépasseront 220 milliards de dollars américains dans les pays en développement, et que 55 % de la population mondiale n’a pas accès à la protection sociale o Les travailleurs informels représentent 83,6 % de la main-d’œuvre totale du Kenya o L’industrie cinématographique mondiale a enregistré une perte de revenus de 7 milliards de dollars américains o Selon le Rapport sur les collectes mondiales (2019), la suspension à travers le monde des représentations en direct et des représentations publiques entraine à elle seule une perte d’environ 30% des collectes pour les auteurs à niveau mondial – L’industrie cinématographique chinoise a perdu 2 milliards de dollars américains, ayant fermé 70 000 salles en janvier 2020 – Le Cirque du Soleil a licencié 95% de ses effectifs suite à la crise COVID-19 – Le Costa Rica prévoit une perte de 70 millions de dollars pour le secteur de la culture – Les musiciens britanniques ont perdu 13,9 millions de livres sterling de revenus

 

Qu’est-ce que ResiliArt?

ResiliArt est un mouvement mondial qui consiste en une série de débats virtuels avec des artistes (connus et émergents) et des professionnels clés du secteur, dont l’objectif est de sensibiliser sur l’impact considérable des mesures de confinement actuelles sur le secteur de la culture ainsi que de soutenir les artistes en engageant un dialogue afin d’éclairer les États membres dans l’élaboration de politiques et de mécanismes financiers pouvant aider les individus et les communautés créatives à surmonter cette crise. L’UNESCO lance le mouvement ResiliArt afin de : – Sensibiliser sur l’impact de COVID-19 sur le secteur de la culture et les moyens de subsistance des professionnels de la culture – Donner une visibilité aux artistes du monde entier, qu’ils soient connus ou non, et veiller à ce que leurs voix soient entendues au niveau politique afin de combler les lacunes et les besoins existants; – Contribuer aux processus décisionnels des États membres lors de l’élaboration de politiques et de mécanismes financiers visant à autonomiser les artistes.

Le premier débat ResiliArt sera lancé par l’UNESCO en partenariat avec la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (CISAC) le 15 avril 2020, Journée mondiale de l’art. Toutefois, l’objectif de cette initiative est de reproduire ce format de débat dans toutes les régions du monde en suivant des lignes directrices accessibles au public afin de garantir que toutes les voix soient entendues. Les débats ResiliArt gagneront en visibilité grâce au soutien d’un mouvement sur les réseaux sociaux auquel se joindront des créateurs et des travailleurs créatifs du monde entier, qui désigneront des collègues artistes afin de participer au mouvement.

Ensemble, grâce aux débats virtuels et au soutien des réseaux sociaux, nous cherchons à créer un mouvement à l’échelle de l’industrie qui animera une discussion mondiale de haut niveau sur l’état du secteur de la créativité, tout en partageant les expériences individuelles des artistes et les voix de la résilience. Les principales questions et préoccupations qui émergeront de ce mouvement seront partagées avec les États membres de l’UNESCO et les décideurs des villes par le biais du Réseau des villes créatives de l’UNESCO afin d’éclairer leurs processus de décision et de les aider à mieux soutenir le secteur créatif en temps de crise et d’après-crise.

 

Débats ResiliArt

Le débat inaugural du 15 avril 2020 examinera l’impact considérable de la pandémie du COVID-19 sur les artistes et visera à fournir des solutions pour améliorer la résilience du secteur créatif. Des artistes de renom aborderont un large éventail de sujets, allant de la manière dont ils restent en contact avec leur public en utilisant les technologies numériques à l’état actuel de leur discipline artistique respective. Ils partageront également des recommandations pour aider les décideurs politiques, les entreprises privées et les institutions publiques à élaborer des politiques et des mécanismes financiers appropriés pour aider les artistes à se remettre de cette période difficile et renforcer la résilience des expressions créatives.

 

Participants

Le débat inaugural sera ouvert par la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, et modéré par le Sous-Directeur général pour la culture de l’UNESCO, Ernesto Ottone, et Jean-Michel Jarre. Ces derniers, animeront les débats des éminents panélistes suivants qui répondront à des questions sur mesure et dialogueront en réagissant aux réponses de chacun. – Angélique Kidjo Artiste-interprète, Vice-Présidente de la CISAC et Ambassadeur de l’UNICEF International o Deeyah Khan Musicienne, réalisatrice de documentaires et Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO – Jean-Michel Jarre Compositeur, Président de la CISAC et Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO – Luis Puenzo Réalisateur, scénariste, producteur et Président de l’INCAA – Nina Obuljen-Koržinek Ministre de la culture (Croatie), violonist – Yasmina Khadra Écrivain

 

Thèmes

Le débat ResiliArt s’articulera autour de quatre thèmes clefs : 1) Les contraintes auxquelles les artistes sont confrontés en raison des mesures de confinement actuelles ; 2) Les conséquences financières actuelles et futures de la crise sanitaire sur les professions de la culture ; 3) Les mesures qui pourraient être mises en place par, entre autres, les gouvernements, les organisations internationales et le secteur privé, pour soutenir les artistes pendant et après cette crise ; 4) Les politiques et les modèles de financement du secteur créatif afin de le rendre plus résistant en temps de crise, notamment concernant le statut de l’artiste, surtout si l’on considère qu’une grande partie du contenu créatif est désormais disponible en ligne gratuitement et que les artistes sont contraints de travailler dans le secteur informel.

Toutes les discussions seront ancrées dans le concept global de résilience du secteur créatif et contribueront à la meilleure compréhension de l’état actuel de l’urgence culturelle. – Qu’a révélé la pandémie du COVID-19 sur l’état de votre domaine artistique ? – Pourquoi devrions-nous nous soucier de la culture pendant cette crise sanitaire majeure ? – Quelles initiatives artistiques intéressantes ont été créées dans le contexte des mesures de distanciation sociale actuelles ? – Quelles mesures doivent être prises pour soutenir les artistes indépendants en situation d’extrême précarité ? – Quels sont les défis particuliers auxquels sont confrontées les femmes créatrices pendant cette pandémie ? – Que peut apprendre le secteur créatif de cette pandémie pour être plus résistant lors de la prochaine crise ?

 

Format

Le débat aura lieu le 15 avril, de 14h à 16h, heure de Paris. Après les interventions des panélistes, une session de questions-réponses aura lieu afin de permettre au public d’interagir avec les panélistes et les modérateurs. Les panélistes seront encadrés par un modérateur. Ils répondront à des questions personnalisées tout en nouant un dialogue et en réagissant aux réponses des autres intervenants. Le débat se déroulera sur une plateforme en ligne existante permettant à un nombre illimité de personnes de suivre les discussions et de poser des questions en utilisant une fonctionnalité de chat.

 

Rejoignez le débat

Vous pouvez suivre le débat à l’aide du lien ci-dessous. La page sera mise en ligne le 15 avril 2020. http://unesco.org/resiliart-debate

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer